Avis clients
4.7 5
1607
Facebook LCF YouTube LCF Twitter LCF Linkedin LCF

A quoi pourrait ressembler votre prochaine maison ou votre appartement ?

YouTube LCF

Lors du tout récent Salon du MIPIM (Marché International des Professionnels de l’Immobilier) à Cannes, le plus grand salon mondial qui fêtait sa 30ème édition, ont été présentées les futures évolutions de notre habitat : au programme maisons connectées, domotique et respect de l’environnement, avec des bâtiments – individuels ou collectifs – qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment…

Domotique : agissez sur tout ou presque depuis votre Smartphone

Imaginez : vous pouvez, à distance, accéder à une image en direct de ce qui se passe chez vous, activer ou désactiver votre système d’alarme, déverrouiller votre porte grâce à votre serrure connectée pour laisser entrer votre enfant qui a oublié ses clés, ouvrir ou fermer vos volets, votre portail, vos lumières, allumer le chauffage avant de quitter votre bureau, enregistrer le film dont vous allez rater le début, faire jouer de la musique par vos enceintes connectées… Le tout avec une seule application sur votre Smartphone ? La domotique n’a désormais plus guère de limites. La généralisation des objets connectés et les progrès technologiques, notamment liés à la fibre, nous permettent d’avoir la maîtrise sur pratiquement tous nos appareils électriques. Et les coûts ayant considérablement chuté, de nombreux Français incluent maintenant la domotique dans le budget de leur projet immobilier.

En France, depuis 2015, le marché de la maison connectée progresse de plus de 20% par an. Et 75% des Français souhaitent par exemple mettre en place une installation domotique lors de la rénovation de leur maison individuelle.

Le bois, le matériau roi des années à venir

Pour les maisons comme pour les immeubles en construction, le bois connaît un succès qui ne se dément pas, comme ont pu le constater les participants au MIPIM. Matériau écologique, c’est un très bon isolant qui est responsable de moins d’émissions de gaz à effet de serre que le béton. L’ensemble d’un bâtiment peut être préparé en usine ou en atelier, ce qui limite le transport, les déchets et la pollution. Une habitation en bois serait meilleure pour la santé et permet de faire des économies d’énergie. Sans parler de l’aspect esthétique, non négligeable. Les professionnels parient sur progression forte du recours au bois dans la construction dans les années à venir, y compris pour les maisons individuelles, que ce soit dans le cadre d’un nouveau projet, d’une rénovation ou d’une extension.

Tous producteurs d’énergie

Si aujourd’hui nous réfléchissons tous à comment réduire au maximum nos factures d’énergie, demain, nos préoccupations devraient encore évoluer. L’objectif est clairement d’arriver à des habitats passifs, ne consommant rien ou plutôt produisant tout ce qui est nécessaire à s’éclairer, se chauffer et faire fonctionner nos appareils électriques. Et les solutions existent déjà. Il y a bien entendu les panneaux photovoltaïques qui, même si votre région ne bénéficie pas d’un taux d’ensoleillement maximal, peuvent produire une énergie non négligeable. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) estime que 5m² de panneaux peuvent produire en 1 an l’équivalent de la consommation électrique d’une famille de quatre personnes (hors chauffage). Avec une variation de production de 30% environ entre le Var et le Hauts-de-France.

Mais le soleil possède d’autres atouts, grâce aux nouveaux matériaux. Les vitrages ont tellement progressé qu’une façade en verre peut avoir aujourd’hui un potentiel calorique 10 à 15 fois supérieur qu’en l’an 2000.

La géothermie, qui produit de l’énergie à partir du sous-sol, via des capteurs et une pompe à chaleur, est désormais bien maîtrisée, avec à la clé des économies jusqu’à 75% sur votre facture, couplées avec des mesures fiscales avantageuses.

Et le salon du MIPIM a permis de faire le point sur des innovations plus récentes, comme les centrales à cogénération fonctionnant à l’huile de colza, capables de gérer et répartir l’électricité entre plusieurs bâtiments en fonction des besoins, de l’ensoleillement et des heures de la journée. Ou la démarche européenne « EnergieSprong », qui permet de rendre tout un quartier de maisons individuelles auto-suffisantes en énergie, grâce à des façades de 40 cm d’épaisseur, apposées sur les maisons pour les isoler.

A prendre en compte dès le début de votre projet

Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’un achat incluant des travaux de rénovation, votre projet immobilier doit prendre en compte les dernières innovations, que ce soit en matière de maison connectée ou d’économies d’énergie. C’est le bon moment pour réfléchir à vos besoins actuels mais aussi à venir, et les financer dès le départ. Mettre en place plus tard des solutions parfois lourdes en travaux et en financement pourrait s’avérer plus compliqué par la suite.