Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.7/5
sur 1287 avis clients sur Avis Vérifiés

Nouvelles recommandations du HCSF pour les prêts immobiliers

En décembre dernier, le Haut Conseil de stabilité financière (HSCF), annonçait que les critères d’octroi d’un prêt immobilier allaient être moins stricts en 2021 qu’en 2020.

Jusqu’à présent, un banquier pouvait proposer une offre de prêt immobilier sous certaines conditions :

  • L’emprunteur ne pouvait pas consacrer plus d’un tiers de ses revenus pour le remboursement de son prêt immobilier : son taux d’endettement était limité à 33%.
  • La durée maximale d’un prêt immobilier était de 25 ans.
  • La possibilité des banques à déroger à ces deux conditions, devait représenter au maximum 15% des volumes globaux des prêts immobiliers octroyés.

L’application de ces règles stricto sensu a empêché à certains profils emprunteurs l’accès au crédit. Même avec de hauts revenus et un reste à vivre important, des particuliers se sont vus refuser leur demande de financement.

Aujourd’hui, l’objectif des recommandations du HCSF est de faciliter l’accès au crédit aux emprunteurs jusqu’ici pénalisés, tout en les protégeant d’un éventuel risque de surendettement.

Comment changent les recommandations du HCSF en 2021 ?

  • Le taux d’endettement maximum passe de 33 à 35%. Cela va permettre à certains profils d’emprunteur, notamment les primo-accédants ou les petits investisseurs de devenir propriétaires, y compris dans les grandes villes où les prix sont parfois élevés.
  • La durée de remboursement maximale passe de 25 à 27 ans pour les biens à financer dans le neuf.
  • Le volume de dérogation possible à ces deux critères HCSF pour les banques passe de 15 à 20% des volumes globaux des prêts immobiliers émis.

Attention, il ne faut pas en déduire que l’emprunteur aura systématiquement un accord de la part des établissements prêteurs en respectant les deux premiers critères du Haut Conseil de stabilité financière. En aucun cas, elles ne viennent remplacer le verdict du banquier, qui est le seul à pouvoir juger le profil d’un client et accepter ou non de lui souscrire un prêt immobilier.

Par ailleurs, si ces nouvelles mesures montrent un assouplissement des règles d’accès à la propriété, le HSCF souhaite contraindre les banques à respecter ces nouvelles règles en les inscrivant dans la réglementation dès juillet 2021. En 2020, le HCSF a observé d’importantes disparités dans l’application de ses recommandations selon les réseaux bancaires : certaines banques se pliaient aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière tandis que d’autres étaient, selon eux, trop laxistes sur les conditions d’emprunt.

Quels emprunteurs pourront profiter de l’assouplissement des critères du HCSF ?

Cet assouplissement des mesures d’accès au prêt immobilier s’adresse à tout profil d’ emprunteur. Néanmoins, l’augmentation du taux d’endettement est réservée en priorité au primo-accédants, tandis que l’allongement de la durée de remboursement concerne plus spécifiquement l’achat dans le neuf, notamment sur plan (VEFA) ou la construction d’une maison individuelle (CCMI).

Le HCSF se réunira à nouveau en juin 2021 pour mesurer l’efficacité de ces nouvelles mesures et de leur respect par les banques avant de  les modifier à nouveau si la situation le nécessite.

Vous avez les six prochains mois pour faire une demande de prêt immobilier dans des conditions plus avantageuses qu’en 2020.

Un peu déboussolé par ces nouvelles mesures HCSF ?

N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un courtier en immobilier qui vous accompagnera tout au long de votre projet immobilier. Ce professionnel vous permettra de concrétiser votre souhait de devenir propriétaire, tout ça avec sérénité et économies !