Avis clients
4.7 5
2339
Facebook LCF YouTube LCF Twitter LCF Linkedin LCF

Crédit à la consommation : les pièces justificatives

YouTube LCF

Comme pour chaque crédit, le crédit à la consommation nécessite des pièces justificatives pour que la demande de crédit soit complète. Le guide du crédit à la consommation vous indique les démarches à suivre.

Quels documents sont à fournir pour obtenir un crédit conso ?

Lors d’une demande de prêt à la consommation, un certain nombre de documents vont être demandés à l’emprunteur afin de justifier de ses revenus et de son identité.

  • Une photocopie recto/verso de la carte d’identité de l’emprunteur et des co-emprunteurs s’il y a (le passeport ou le permis de conduire justifient aussi de l’identité).
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB)
  • Une photocopie des 3 derniers bulletins de salaire pour les emprunteurs salariés et une photocopie du dernier avis d’imposition pour les emprunteurs non-salariés (de même pour les co-emprunteurs).
  • Un justificatif de domicile de moins de trois mois (facture EDF, gaz, internet ou eau)

Pour les prêts affectés :

  • Prêt auto-moto : une photocopie de la carte grise pour les voitures d’occasions et une photocopie du bon de commande pour les voitures neuves
  • Prêt travaux : une photocopie des devis ou du bon de commande des marchandises

Pourquoi ces documents vous sont demandés ?

Ces documents justificatifs seront obligatoirement demandés lors d’une demande de crédit consommation. L’emprunteur peut refuser de les donner mais le crédit ne pourra donc pas être contracté. En effet, l’établissement de crédit prêteur est tenu de vérifier la solvabilité et l’identité de ses emprunteurs. Il doit également vérifier les fichiers nationaux de la Banque de France recensant les incidents de paiement caractérisés. Outre le caractère obligatoire, un établissement de crédit ne va pas prêter de l’argent sans garanties en retour, c’est pourquoi il a besoin de savoir qui est son emprunteur, son adresse, son identité bancaire et ses revenus. Grace à cela l’établissement prêteur va déterminer la somme qu’il est disposé à prêter et ainsi déterminer le taux d’intérêt en fonction du risque qu’il prend.