Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.8/5
751 avis clients sur Avis Vérifiés

Prêt relais senior : comment l’obtenir ?

Quels sont les qualités d'un courtier en prêt immobilier ? Guide - La Centrale de Financement

Vous êtes à la retraite et avez déniché la maison de vos rêves. Seul bémol dans ce projet d’achat immobilier : vous n’avez pas encore vendu votre résidence actuelle ! Si vous n’avez pas les fonds nécessaires pour financer votre nouveau bien, vous pouvez bénéficier d’un prêt relais, même après 65 ans. Cela vous permet d’acheter rapidement, sans prendre le risque que la maison ou l’appartement que vous convoitez ne vous échappe. Le principe est simple : vous achetez avant d’avoir vendu votre ancien logement. Vous contractez alors un emprunt que vous rembourserez une fois concrétisée la vente de votre bien actuel. Voyons ensemble comment mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un prêt relais senior. 

Le fonctionnement d’un prêt relais

Il est souvent difficile de faire coïncider l’achat d’une nouvelle maison avec la vente de votre ancienne résidence. C’est ainsi que se pose la question du financement de la future acquisition. 

Le prêt relais ou « crédit relais » est conçu pour résoudre ce problème.

La banque avance une partie du montant prévisionnel lié à la vente de votre logement actuel. Ce prêt relais est soldé lorsque cette dernière est conclue. De cette manière, vous pouvez acheter un nouveau bien immobilier sans attendre d’avoir cédé le vôtre. 

L’établissement bancaire vous prête une somme représentant en moyenne 70 % du montant estimé de votre maison ou appartement. Ce pourcentage est variable selon la banque et d’autres éléments tels que votre situation personnelle.

Une évaluation par un expert (agent immobilier, notaire…) peut être exigée afin que la valeur estimative corresponde au prix du marché. Ce point est l’assurance d’une vente rapide. Il est d’autant plus important que la durée du prêt relais ne peut excéder deux ans. 

Si votre futur logement est d’une taille inférieure ou se situe dans une région où les prix de l’immobilier sont moindres, votre crédit relais devrait suffire à financer la totalité de la nouvelle acquisition. Si votre future résidence coûte plus cher, vous devrez certainement souscrire un crédit immobilier complémentaire.

Le taux d’un prêt relais est généralement plus élevé que celui d’un crédit immobilier classique.

Les différents types de prêt relais

La condition première pour obtenir un prêt relais est bien sûr d’être propriétaire de son logement. Ce bien immobilier peut vous appartenir en propre (vous avez terminé de rembourser le crédit) ou se trouver sous le coup d’un emprunt encore en cours de remboursement.

Il existe trois types de prêts relais en fonction de votre situation : sec, adossé ou prêt relais achat revente.

Le prêt relais sec

Ce type de prêt relais est idéal si le prix de votre futur logement est inférieur à celui de votre bien actuel.

Vous ne remboursez alors que les intérêts du montant emprunté pendant la durée du prêt et aucun autre crédit n’y est associé. Les conditions du prêt relais sec sont souvent moins avantageuses, puisque l’établissement prêteur ne réalise que peu de bénéfices sur de telles opérations.

Le prêt relais adossé

Ce prêt relais est également appelé « prêt relais jumelé » ou « couplé ». 

Il est effectivement complété par un second emprunt, souvent inévitable si le nouveau bien est d’un prix supérieur au logement mis en vente.

On y adosse un prêt relais qui conserve sa durée maximale de 24 mois, tandis que le prêt classique reste remboursable à plus long terme.

Le prêt relais achat revente

On parle aussi de « prêt relais rachat ». Cette solution permet à l’emprunteur de faire racheter le crédit en cours en y ajoutant l’avance permettant le financement du nouveau projet.

L’ensemble forme un nouveau prêt avec une seule mensualité et un taux unique tenant compte de votre niveau d’endettement. Comme précédemment, vous remboursez le montant restant du prêt relais une fois la vente conclue.

Qu’est-ce que la franchise d’un prêt relais ?

Pendant la période de remboursement du prêt relais, vous avez deux options :

  • La franchise partielle : vous remboursez mensuellement les intérêts d’emprunt. Vous payez également l’assurance, mais le capital ne sera remboursé que lorsque vous aurez vendu votre bien ;
  • La franchise totale : elle permet le remboursement du capital et des intérêts en une seule fois, à la revente de votre logement. Cette possibilité est plus coûteuse que la précédente car son taux est plus élevé, mais elle allège vos charges pendant la durée du crédit relais.

Quels risques pour les emprunteurs seniors ?

Le profil de l’emprunteur a bien sûr toute son importance lors de l’octroi d’un crédit relais par les banques.

Une personne âgée de plus de 65 ans est susceptible de présenter plus de problèmes de santé qu’un candidat plus jeune. Dans la plupart des cas, les seniors sont par ailleurs retraités et ne peuvent plus espérer d’augmentation de leur revenu grâce à la progression de leur carrière.

C’est ainsi que les banques tendent à proposer des taux d’intérêt plus élevés aux seniors. De même, les primes d’assurance sont souvent plus importantes. 

Tous ces éléments mis bout à bout fragilisent les plus âgés en les rapprochant du taux maximal d’endettement. Destiné à protéger les emprunteurs, ce taux définit la capacité maximale de remboursement et rend l’accès au crédit plus complexe pour le public fragile (risques aggravés ou seniors).

Pourtant l’âge ne doit pas être un frein pour l’obtention d’un crédit immobilier : un emprunteur senior peut également présenter de bonnes garanties. 

Suivez nos conseils pour mettre en valeur votre profil et le rendre attractif aux yeux des banques.

Prêt relais immobilier senior : comment l’obtenir ?

Les seniors bénéficient également de multiples qualités à mettre en avant auprès de leur conseiller financier :

  • Leurs enfants ont quitté le nid, ils sont indépendants, et les aînés ont moins de charges familiales ;
  • Des revenus stables et des comptes sans découvert sont également la preuve d’un profil intéressant ;
  • Enfin, les emprunteurs plus âgés possèdent souvent des produits financiers ou ont engrangé un capital susceptible de constituer un apport personnel conséquent.

Avec l’allongement de l’espérance de vie, il est de plus en plus fréquent d’emprunter après l’âge de 65 ans. De façon logique, les prêts contractés le sont souvent sur une durée plutôt courte.

Il est donc tout à fait possible d’obtenir un prêt relais quand on est senior. 

Afin de trouver une offre au meilleur taux possible pour votre crédit, il est essentiel de passer tous les éléments au peigne fin.

Faire appel à un courtier

Pour être certain de n’oublier aucun point susceptible de compromettre votre dossier ou engendrer quelques déconvenues, consultez un courtier en immobilier.

Spécialiste des solutions de financement et d’assurance de prêt, le courtier peut vous proposer une simulation de crédit. Il ou elle vous épaulera pour constituer un dossier solide, obtenir le juste taux, adapté à vos besoins et ainsi emprunter en toute sécurité.

Quel que soit votre âge, la Centrale de Financement peut vous aider à concrétiser votre projet de vie !

Profitez des conseils personnalisés de nos experts. Ils vous guideront en fonction de votre situation et vous orienteront vers les organismes spécialisés dans l’emprunt pour seniors. Consultez-nous sans attendre pour souscrire votre prêt immobilier au meilleur taux.

Votre courtier se chargera notamment de vérifier chacun des éléments suivants.

Étudier les offres

C’est bien sûr une étape à ne pas négliger : elle peut vous faire économiser beaucoup d’argent sur votre emprunt. 

Il s’agit d’étudier soigneusement les propositions des banques. Elles peuvent varier d’un établissement à l’autre. Le courtier vous proposera la meilleure offre parmi toutes les possibilités : taux d’intérêt,  durée du prêt, montant des mensualités. Il vérifiera également les frais annexes qui viennent se cumuler et augmenter le taux effectif global de votre prêt.

 

 

Examiner les frais cachés

Il est primordial d’intégrer ces frais annexes lorsqu’est calculé le montant du remboursement. Les frais de dossier, les frais de garantie et les assurances du prêt peuvent représenter une somme importante. 

Certaines banques peuvent par exemple vous imposer des frais d’ouverture et de tenue de compte.

Le courtier vérifiera les délais de franchise, pendant lesquels vous n’avez droit à aucune indemnisation.

Passer en revue les clauses du contrat 

Il importe enfin d’étudier attentivement les conditions générales du contrat, ainsi que celles de l’assurance emprunteur. 

Le courtier se chargera d’analyser les risques, les garanties ainsi que les clauses d’exclusion pour vous éviter les mauvaises surprises en cas de coup dur.

La banque propose-t-elle de souscrire une assurance chômage ? Ce genre de couverture est très cher et d’autant plus dénué d’intérêt que vous êtes retraité ! Il pourra ainsi faire baisser la note et vous permettre d’économiser quelques euros.

Résidence secondaire en bord de mer, maison de plain-pied, appartement adapté au grand âge, acquisition dans le neuf ou dans l’ancien : ne laissez pas passer l’occasion qui se présente à vous ! Pour votre prêt immobilier, consultez votre courtier de la Centrale de Financement. Il vous apportera une réponse claire et ajustée pour votre prêt relais senior.