Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.7/5
sur 1577 avis clients sur Avis Vérifiés

Un sursis surprise pour le Prêt à taux zéro

Contre toute attente, alors que l’on annonçait sa fin dans les villes rurales à partir du 1er janvier, les députés français en ont décidé autrement. Le 15 novembre dernier, dans le cadre du projet de loi de finances 2020, ils ont voté en faveur de son maintien sur tout le territoire dans le neuf, au moins jusqu’en 2021. Une bonne nouvelle pour les futurs propriétaires.

Le prêt à taux zéro (PTZ) devait normalement disparaître le 31 décembre pour l’acquisition d’un logement neuf ou la construction d’une maison (avec l’achat du terrain) dans les territoires ruraux (les zones « B2 et C »). Le gouvernement souhaitait en effet recentrer son application dans le neuf dans les zones plus « tendues » soit les zones A, A bis et B1, où la demande de logements est nettement supérieure à l’offre. Le risque de voir disparaître cette formule de prêt immobilier sans intérêt à rembourser (pour un montant ne pouvant excéder 20% du coût total*), avait cependant suscité l ‘inquiétude des professionnels du bâtiment. Mais surprise, le 15 novembre dernier, alors qu’était discuté le projet de loi de finance 2020, un amendement proposant son maintien jusqu’au 31 décembre 2021, déposé par la députée du Tarn-et-Garonne Sylvia Pinel, est venu tout remettre en question. « Il ne faut pas opposer les territoires les uns aux autres », a notamment déclaré cette ancienne ministre du Logement pour justifier son intervention.

Une « belle victoire répondant à un véritable besoin »

Les députés de l’opposition et de la majorité LREM l’ont suivie et ont voté le texte ainsi modifié. « Il était incompréhensible que les habitants des territoires ruraux et périphériques soient exclus du PTZ quand ceux des grandes villes auraient pu continuer à en bénéficier », a déclaré dans un communiqué le groupe LREM à l’Assemblée. La Fédération française du bâtiment (FFB), a également salué ce vote, qualifié de « belle victoire répondant à un véritable besoin ». Mais s’il a été adopté en première lecture, cet amendement devait encore passer plusieurs étapes : un vote du Sénat et un retour à l’Assemblée nationale pour son adoption définitive.

L’an dernier, le prêt à taux zéro a été accordé à près de 86 000 bénéficiaires

Les partisans du maintien du prêt à taux zéro dans sa forme actuelle ont avancé plusieurs arguments : le « PTZ » permet de « rassurer » l’organisme prêteur qui accordera plus facilement le prêt complémentaire, le mécanisme du différé de remboursement rend l’opération moins lourde pour l’emprunteur, et enfin il est indépendant des évolutions de taux.

L’an dernier, le prêt à taux zéro a été accordé à près de 86 000 bénéficiaires, qui ont ainsi vu leur projet d’acquisition facilité. 75,7% des dossiers concernaient un logement neuf. Bien entendu, un courtier pourra vous conseiller pour construire votre projet en fonction des différentes possibilités qui correspondent à votre situation personnelle.

 

*Pour les modalités actuelles du prêt à taux zéro, vous pouvez consulter notre rubrique sur le ptz 2019