Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.7/5
857 avis clients sur Avis Vérifiés

Prêt immobilier pour fonctionnaire : quelles possibilités ?

Bordeaux LCF

Vous êtes titulaire de la fonction publique, et, comme beaucoup, vous aimeriez devenir propriétaire. Votre statut professionnel vous confère certains avantages et les banques seront généralement bien disposées lorsque vous solliciterez un crédit immobilier. Selon votre situation, vous pourrez obtenir un financement à taux préférentiel ainsi que quelques facilités en matière de cautionnement. Retrouvez, dans cet article, les grandes caractéristiques du prêt immobilier pour fonctionnaire ainsi que les options dont vous pouvez bénéficier pour réaliser votre projet. 

Prêt immobilier : les avantages propres au statut fonctionnaire

Les particularités du crédit immobilier pour les fonctionnaires

Le prêt immobilier fonctionnaire : un complément possible

Un cumul avec le prêt à taux zéro pour mieux financer votre projet

Prêt immobilier : les avantages propres au statut fonctionnaire

S’il engendre de nombreuses obligations, votre statut de fonctionnaire vous offre également certains arguments bien utiles auprès des banques lorsqu’il s’agit de demander un crédit immobilier.

Sans surprise, l’avantage principal concerne la sécurité de l’emploi. Sauf exception, vous ne connaîtrez ni période de chômage ni baisse de revenus significative au cours de votre carrière professionnelle. Au fil des années, vos revenus évolueront de manière prévisible, selon une grille de rémunération préétablie. Vous dépendez par ailleurs d’un employeur fiable et indépendant du marché interbancaire.

Autant de facteurs positifs, propres à rassurer votre banque quant à votre capacité de remboursement à long terme. 

Attention, ces atouts ne vous dispensent pas des contraintes inhérentes à tout emprunt immobilier : l’établissement prêteur vérifiera notamment l’état de vos finances, votre taux d’endettement ainsi que la cohérence de votre projet.

Les particularités du crédit immobilier pour les fonctionnaires

Les avantages que nous venons d’évoquer conduisent les banques et autres établissements financiers à accorder des conditions favorables aux fonctionnaires.

Une caution gratuite ou à tarif préférentiel

Pour que votre prêt immobilier soit validé, vous devrez présenter une garantie en plus de vos seuls revenus. Il est d’usage d’avoir recours à une société de cautionnement telle que le Crédit Logement, ou à une hypothèque sur le bien acheté en guise de caution (garantie réelle). Dans ce dernier cas, si vous vous trouvez dans l’incapacité de rembourser votre crédit immobilier, la banque peut se saisir du bien en question pour rentrer dans ses frais.

Votre situation professionnelle peut vous éviter un tel recours. En effet, certaines mutuelles des fonctionnaires proposent généralement une caution gratuite, sous réserve que votre profil d’emprunteur réponde à certains critères : un apport personnel minimum, ainsi qu’un taux d’endettement inférieur à la limite légale de 35%. 

Vous pourrez, en principe, bénéficier de conditions plus attractives que celles liées aux mécanismes de cautionnement habituels. Attention cependant : toutes les mutuelles de fonctionnaires n’ont pas de convention avec l’ensemble des banques. Il est parfois préférable de se diriger plutôt vers un organisme prêteur qui vous alloue un taux plus bas en renonçant au cautionnement mutuel. 

Une assurance de prêt moins onéreuse

Là encore, votre mutuelle peut vous offrir des solutions à des taux intéressants, principalement axées sur le risque décès et invalidité. Un avantage indéniable compte tenu du coût souvent élevé des assurances, qui vient augmenter d’autant les mensualités de remboursement du prêt immobilier.

Il vous suffit de vérifier que la mutuelle en question et l’établissement bancaire sollicité aient conclu un accord, puis de demander une délégation d’assurance.

À savoir : le coût des assurances peut varier selon votre activité. Les pompiers ou les agents de la Police Nationale exercent par exemple un métier plus risqué que celui de la majorité des fonctionnaires.

Des prêts immobiliers à meilleur taux

Lorsqu’il vous accorde un prêt immobilier, l’établissement prêteur prend un risque financier atténué par la stabilité et la provenance de vos revenus. La limitation des frais relatifs à l’assurance et à la caution réduit par ailleurs le coût total du crédit et, le cas échéant, permet de diminuer la durée de l’emprunt. 

Pour ces raisons, certaines banques proposent des barèmes spécifiques dédiés aux fonctionnaires. 

Cliquez ici pour vous faire une idée des taux immobiliers actuellement pratiqués par zone géographique.

Des facilités supplémentaires

Selon votre profil emprunteur et l’ensemble des services financiers souscrits auprès de l’établissement prêteur, ce dernier peut enfin vous accorder quelques facilités supplémentaires :

  • Des frais de dossier réduits,
  • La possibilité de contracter un prêt immobilier fonctionnaire sans apport.

À noter : si le prêt est distribué par un autre établissement prêteur que votre propre banque, il vous demandera de domicilier vos salaires sur ses comptes.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un courtier en crédit immobilier afin de trouver le meilleur partenaire et d’optimiser les négociations !

Il existe enfin de nombreux outils de simulation en ligne pour évaluer l’offre d’une banque, comparer les taux et les crédits proposés, ainsi que le coût des diverses assurances.

 

 

Le prêt immobilier fonctionnaire : un complément possible

Prêt immobilier fonctionnaire : de quoi s’agit-il ?

Ce que l’on appelle communément le « prêt immobilier fonctionnaire » est un peu différent des prêts immobiliers classiques. Il s’agit d’un dispositif analogue à celui des prêts et aides alloués par Action Logement aux salariés du secteur privé et financés par le « 1% employeur ».

Le prêt immobilier fonctionnaire est quant à lui réservé aux membres des trois catégories de la Fonction publique (Fonction publique hospitalière, Fonction publique d’État, et Fonction publique territoriale), à l’exclusion des contractuels et des agents des EPIC (Établissements Publics à caractère Industriel et Commercial). 

Il vient en complément d’un prêt immobilier classique, d’un prêt conventionné ou d’un PAS (prêt à l’accession sociale).

À savoir : prêts conventionnés et PAS résultent d’une convention signée entre l’État et les établissements financiers. Cette convention fixe les conditions d’attribution, les taux d’intérêt, le montant et la durée des prêts accordés.

Prêt immobilier fonctionnaire : qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier du prêt immobilier fonctionnaire, il vous faudra répondre aux conditions suivantes :

  • Votre projet immobilier concerne la construction ou l’achat de votre résidence principale. Il peut également s’agir de travaux effectués dans le but de l’agrandir ou de changer la destination d’un bâtiment (transformer un local commercial en lieu d’habitation par exemple) ;
  • Vous ne disposez pas d’un logement de fonction ;
  • Le bien immobilier que vous souhaitez acquérir ou modifier se situe à moins de 50 km de votre lieu de travail ;
  • Vous prévoyez de l’occuper moins d’un an après l’achat ou la fin des travaux.

Prêt immobilier fonctionnaire : à quoi pouvez-vous vous attendre ?

Le montant du prêt immobilier fonctionnaire ne peut dépasser les 35% du coût du projet. Il dépend également de la taille du logement et de sa zone géographique. Dans les faits, le prêt sera plafonné à 3900 euros. Une somme réduite par rapport au montant total d’un bien immobilier mais qui peut vous faire économiser. 

Vous disposerez ensuite de 10 à 15 ans pour rembourser ce crédit spécifique. Vous ne paierez que les intérêts durant les 3 premières années.

Un cumul avec le prêt à taux zéro pour mieux financer votre projet

Le prêt à taux zéro (PTZ) n’est pas spécifique aux fonctionnaires. Son objectif premier est d’aider les primo-accédants à acquérir leur résidence principale. 

Il est accordé sous condition de ressources, selon votre zone géographique et le nombre d’occupants dans le logement convoité. Si son montant s’avère significatif (100 000 euros et plus), il ne peut couvrir le coût du bien immobilier dans sa totalité. Il doit donc être complété par une autre source de financement, un prêt immobilier par exemple !

Le plafond de ressources associé au prêt à taux zéro est plutôt élevé. Il n’est pas rare que les fonctionnaires puissent en bénéficier, en particulier lorsqu’ils se trouvent en début de carrière. N’oubliez pas d’examiner cette possibilité : si vous êtes éligible, vous pourrez emprunter une somme sans intérêts, dont la période de remboursement sera, en outre, différée de plusieurs années.

Cliquez ici pour accéder à notre outil de simulation du prêt à taux zéro et vérifier le montant auquel vous avez droit.

À retenir :

  • Le statut de fonctionnaire constitue un point positif auprès des banques lorsqu’il s’agit d’obtenir un crédit immobilier : on vous proposera généralement des taux d’intérêt compétitifs ainsi qu’une réduction des frais de dossier ;
  • Votre mutuelle peut également vous proposer une caution gratuite complétée d’une assurance emprunteur à taux très intéressant ;
  • Vous pouvez compléter votre financement par un prêt immobilier fonctionnaire, voire un prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • L’ensemble des solutions proposées peut augmenter votre capacité d’emprunt et/ou réduire la durée du prêt.

Vous avez besoin de financer un projet immobilier ? Vous recherchez des informations complémentaires sur la caution ou l’assurance emprunteur ? Retrouvez ici notre dossier complet sur le prêt immobilier.