Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.8/5
759 avis clients sur Avis Vérifiés

Combien coûte un courtier immobilier ?

La profession de courtier en crédit immobilier attire de plus en plus de jeunes diplômés et entretient l’espoir d’une pérennisation de la profession. Métier d’action, de réflexion, de patience, de défis, de méthode, d’anticipation et de négociation, captivant de par la valorisation des connaissances, à la fois polyvalentes et pointues qu’il requiert ; qu’elles soient juridiques, relationnelles, commerciales, stratégiques… La réglementation de 2013 est venue officialiser les activités des intermédiaires bancaires et impose une immatriculation obligatoire attestant de leur capacité professionnelle auprès de l’Orias.

Le métier de courtier en prêt : entre devoirs et obligations

Le courtier défend les intérêts des emprunteurs grâce au regroupement de l’ensemble de l’offre de financement des établissements prêteurs.  Un pack de services complet dans lequel :

  • tous les taux sont comparés
  • les meilleures conditions d’emprunt sont proposées

Du 1er contact au consentement à l’offre de prêt la plus juste, les experts de La Centrale de Financement vous accompagnent en appliquant les bonnes pratiques d’un métier en constante évolution. Ils passent en revue un à un les niveaux élevés d’un dossier justifiant une rémunération équivalente.

Quel que soit le moment que vous choisissez pour entrer en relation avec un courtier (en amont ou pendant un achat immobilier), le gain de temps et d’argent est toujours au rendez-vous.

Malgré les délais de réflexion autorisés, obtenir ce que vous demandez repose, avant tout, sur une question de timing.

Comment se déroulent vos rencontres avec un courtier et avec quelle fréquence ? Quelle planification vous propose-t-il pour qu’elle soit en phase avec celle de votre banquier ?

Les rendez-vous clés avec votre courtier : pour un accompagnement ajusté

Le dispositif d’aide à la constitution de votre dossier de demande de prêt est jalonné de points d’échanges et d’avancement :

  • le rendez-vous découverte
  • la meilleure offre bancaire : acceptées avec le contrat de mandat de recherche
  • la mise en place de l’assurance
  • la présentation du banquier

 

En-dehors de ces entrevues…

Quelle est la journée-type d’un courtier en prêt immobilier ?

L’agenda d’un courtier en prêt immobilier 100  % impliqué et voué à obtenir la meilleure offre de prêt, est très dense :

Très tôt le matin, très tard le soir et même le week-end, son amplitude horaire permet à tous les clients d’obtenir un rendez-vous dans les créneaux horaires qui lui conviennent le mieux.

Organisé, il se rend sur place ou reçoit ses interlocuteurs à distance (avec sa clientèle ou ses partenaires bancaires). Les contacts clients sont nombreux et réguliers durant toute la durée de la mise en place des offres de prêt.

Essentiels pour faire le point, ils sont l’occasion de réunir les documents pour rédiger par la suite des synthèses et des rapports : simplifier la tâche du demandeur, vérifier l’exactitude des termes des documents, dater, signer…

Un courtier ne compte pas ses heures, il a la plupart du temps à gérer les activités connexes aux financements en tenant informé le notaire pour respecter les dates liées à l’achat :

  • mise en place des assurances emprunteurs,
  • suivi de l’édition des offres de prêt,
  • levée des conditions suspensives déblocage des fonds prêtés).

Par ailleurs, il s’astreint à se former en continu pour être au fait des dernières évolutions du métier, juridique, taux…

Une présence ubiquitaire nécessaire et productive. Il se doit d’être, en effet, l’expert de référence en financement de tous les accédants à la propriété.

Le rôle déterminant du courtier

Véritable moteur, maillon-clé de la chaîne immobilière, un courtier compétent incite, insuffle, accélère et assure la bonne marche de votre projet en passe d’aboutir. Sa rétribution est calculée en fonction de la complexité du financement à mettre en place avec toutes les formalités qui en découlent.

Pour rappel, cette rétribution est uniquement due si l’emprunteur accepte l’offre proposée par son courtier ; au moment où il obtient gain de cause.

Le mandat de recherche de capitaux : la marque d’une confiance mutuelle

En plus d’encadrer la rémunération d’un courtier, le contrat de mandat est au cœur de ses obligations contractuelles, accompagné des fiches :

  • de présentation (ou document d’entrée en relation),
  • de collecte des données (ou modalités de la recherche du prêt),
  • de conseil en crédit immobilier et de la recherche qui va être faite pour son client.

Qu’est-ce qu’un courtier immobilier accompli ?

Transmission, conformité juridique au Code monétaire et financier et au Code de la consommation, activité contrôlée par l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), transparence des documents et des informations délivrées, attestations officielles au client, avant, pendant et après le contrat, les missions d’un courtier sont diversifiées :

  • collecte, validation de données puis conception-rédaction, explication conseils autour de documents précontractuels et contractuels (mise en conformité)
  • conception-rédaction du contrat de mandat de recherche de capitaux
  • élaboration du dossier de demande de prêt,
  • présentation de plusieurs propositions d’offres pour laisser le libre choix au client : une offre lui sera soumise,
  • accompagnement à la signature des offres de prêts : présentation et explications, respect du délai de réflexion.

Nos conseils : lors de votre recherche d’éléments de confiance avérés d’un courtier en prêt sur la Toile quant à la qualité de l’accompagnement par un courtier, soyez attentif à sa taille et au nombre de d’établissements prêteurs qu’il détient*. Plus il en possède, plus sa vision de l’offre est large, plus il y a accès et plus vous aurez de chances d’obtenir les meilleures conditions.

Faites des économies grâce au suivi de votre courtier de La Centrale de Financement
L’intervention de votre courtier en prêt immobilier de La Centrale de Financement coûte 1 % selon les régions.

Une sécurisation bilatérale du paiement : vis-à-vis de l’emprunteur et du courtier

La facture d’une prestation de cette importance intervient en toute fin de cette longue liste d’interventions et après la mise à disposition des fonds du crédit ; condition sine qua non du paiement.

Si vous n’acceptez pas l’offre, vous ne devez aucun paiement. Les frais de cette facture vous sont détaillés dès le départ, via le mandat, avant même de vous faire représenter. Elle doit comporter le numéro d’immatriculation au registre national unique des intermédiaires tenu à l’ORIAS et que vous pouvez librement consulter.

A combien s’élèvent les frais de courtage ?

Ce ne sont pas les frais qui comptent mais le coût du financement en ayant intégré les frais d’intermédiation du courtier. En France, les frais constatés (variant considérablement en fonction des régions) sont de l’ordre de 1 %.

Cette dépense qui vous incombe est largement compensée par les économies que vous réalisez, grâce à l’intervention de votre courtier au sortir de la négociation de votre prêt, suite à l’abaissement des taux mis en concurrence.

Quant au courtier, il attend d’être rémunéré jusqu’au moment de la signature de l’acte de vente chez le notaire qui déclenchera le paiement.

 

 

*Liste généralement présente dans le pied de page du site Internet de la société qui l’emploie.