Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.7/5
857 avis clients sur Avis Vérifiés

Le report d’échéances : une solution provisoire en cas de difficultés

Le prêt immobilier représente un engagement à long-terme. Il vous demande d’approuver aujourd’hui un montant que vous serez tenu de rembourser chaque mois pendant une, voire deux décennies. Vous vous interrogez : pas facile de prévoir votre situation financière dans 10 ans. Heureusement des solutions existent pour vous aider en cas de coup dur. La Centrale de Financement décrypte pour vous le report d’échéances. Comment fonctionne-t-il ? Dans quels cas est-il judicieux d’y recourir et comment en limiter le coût ? 

À quoi correspond le report d’échéances ?

Définition

Le report d’échéances consiste à suspendre pendant une durée d’1 à 12 mois selon les banques, le remboursement du capital de son crédit en cours. Il est proposé uniquement pour les prêts immobiliers à taux fixe, mixte ou révisable.

Il se distingue du différé d’amortissement qui, lui, intervient au début du prêt et correspond à un décalage de la date marquant le début des paiements mensuels.

Pourquoi y recourir ?

Le report d’échéances peut vous aider à surmonter un problème temporaire tel qu’un accroc dans votre parcours professionnel, une séparation ou un besoin de liquidités ponctuel.

Il s’agit d’une solution provisoire puisque la suspension des paiements ne peut s’étendre que sur quelques mois. Son coût n’est par ailleurs pas anodin. Il convient donc d’y réfléchir avant de demander à reporter vos mensualités.

Peut-on suspendre le remboursement de tout type de prêt ?

Votre banque n’acceptera le report des mensualités que si l’option est clairement mentionnée dans votre offre de prêt immobilier. Cette dernière précise alors les modalités de l’opération et les frais associés.

Certains crédits ne sont pas concernés puisqu’ils impliquent déjà certaines facilités en matière de remboursement. C’est le cas, par exemple, du prêt relais et du prêt in fine qui ne sont pas amortissables et pour lesquels vous ne remboursez le capital qu’à la dernière échéance. Les prêts aidés ne peuvent pas non plus faire l’objet d’un report.

Cliquez ici pour en apprendre plus sur le prêt immobilier.

Deux types de reports selon votre situation

Le report d’échéances partiel

Le report d’échéances partiel, consiste pendant une durée déterminée à ne payer que les intérêts et l’assurance de prêt. Il s’agit d’une suspension de remboursement du capital. Vous continuez à vous acquitter des intérêts, qui continuent à courir et restent basés sur le montant restant dû. À la fin de l’opération, soit le crédit est rallongé, soit les mensualités sont augmentées.

Le report d’échéances total

Le report d’échéances total consiste, pendant une durée déterminée, à ne payer que l’assurance du crédit. Le paiement du capital et des intérêts sont suspendus pendant la période concernée. Ces derniers viennent grossir le montant restant dû. Il est donc beaucoup moins onéreux de faire un report d’échéances total à la fin du contrat de crédit qu’au début, une part plus importante de la dette ayant déjà été remboursée.

Comparaison des coûts

Imaginons que vous ayez contracté un prêt immobilier de 250 000 euros sur 20 ans, assorti d’un taux d’intérêt de 1,77 % et d’un taux effectif global de 2,47 %.

Le montant de votre mensualité s’élève à 1237 euros, auquel s’ajoutent 73 euros d’assurance emprunteur.

Vous souhaitez une suspension de remboursement de 5 mois, à partir de la 15e échéance.

Voici les différents cas de figure pour la période concernée (en jaune) :

Sans suspension Report partiel Report total
Mensualité Dette restante Mensualité Dette restante Mensualité Dette restante
Échéance 14 1 310 € 237 718 € 1 310 € 237 718 € 1 310 € 237 718 €
Échéance 15 1 310 € 236 831 € 424 € 237 718 € 73 € 238 069 €
Échéance 16 1 310 € 235 943 € 424 € 237 718 € 73 € 238 420 €
Échéance 17  1 310 € 235 053 € 424 € 237 718 € 73 € 238 771 €
Échéance 18 1 310 € 234 162 € 424 € 237 718 € 73 € 239 124 €
Échéance 19 1 310 € 233 270 € 424 € 237 718 € 73 € 239 476 €
Échéance 20 1 310 € 232 376 € 1 310 € 236 831 € 1 320 € 238 583 €
Coût final du crédit 64 631 € 66 749 € 67 065 €
Durée du crédit 240 mois 245 mois 245 mois
Surcoût 

global

0 € 2 118 € 2 434 €

Report partiel : vous payez les intérêts et l’assurance, et le capital restant dû demeure constant pendant la période de report.

Report total : vous ne payez que l’assurance mais les intérêts viennent s’ajouter à votre dette.

Dans les deux cas, la durée du crédit n’a été allongée que de 5 mois. Dans l’exemple du report total, la mensualité habituelle a donc été augmentée afin d’absorber la hausse du capital restant dû.

Si vous aviez demandé un report après 15 ans, les surcoûts auraient été plus faibles :

  • Report partiel : 889 €
  • Report total : 914 €

Comment limiter le coût du report d’échéances ?

Cette opération peut être utile pour un emprunteur rencontrant des problèmes financiers à la fois conséquents et passagers. En effet, mieux vaut reporter une échéance que de voir refuser son prélèvement. Les défauts de paiement peuvent avoir de fâcheuses conséquences allant jusqu’à l’interdit bancaire.

Le coût du report est cependant très élevé. Nous l’avons vu avec une suspension de 5 mois seulement. 

Si les difficultés de l’emprunteur sont amenées à se prolonger, il peut être intéressant de solliciter une modulation du prêt immobilier : la banque accepte une diminution des mensualités contre un allongement de l’emprunt. Le demandeur est également redevable d’intérêts supplémentaires mais ne cesse jamais de rembourser sa dette.

Vérifiez si votre contrat de prêt immobilier autorise une telle modulation et examinez les conditions : quelle réduction des mensualités pouvez-vous espérer ? 

Si les problèmes persistent, vous pouvez enfin tenter la renégociation ou le rachat de votre emprunt. Peut-être les taux ont-ils changé depuis vos premières discussions avec la banque ?

Faites appel à un courtier en crédits immobiliers pour évaluer la meilleure option. Le professionnel calculera l’ensemble des coûts et vous aidera à choisir le meilleur compromis. 

Pour réaliser votre projet immobilier dans de bonnes conditions, contactez la Centrale de Financement. Nos experts vous accompagnent de la recherche d’une offre de prêt jusqu’à l’optimisation des remboursements.