Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.8/5
759 avis clients sur Avis Vérifiés

Tout emprunteur connaît l’importance du taux d’intérêt. C’est ce qui détermine le coût total du crédit autant que la rémunération de la banque. L’enjeu consiste à négocier le meilleur compromis pour que chaque partie soit satisfaite. Si le montant du taux est essentiel, sa variabilité l’est tout autant. Un crédit immobilier s’étale en effet sur de longues années pendant lesquelles il est bien difficile de prévoir l’évolution du marché. Dans cet article, nous nous intéressons au prêt à taux fixe : quelles en sont les spécificités et les incidences sur le coût de l’emprunt ? 

Les différents types de taux d’intérêt

Les banques peuvent vous proposer différents types de taux selon votre profil et les caractéristiques du prêt immobilier sollicité.

  • Le prêt à taux fixe (ou prêt à taux constant) : Comme son nom l’indique, le taux d’intérêt est fixé lors de la négociation et ne bouge plus pendant toute la durée du prêt.
  • Le prêt à taux variable (ou prêt à taux révisable) : Ici le taux varie selon des conditions décrites dans le contrat de prêt. Il est généralement indexé sur l’indice de référence Euribor.
  • Le prêt à taux variable capé : C’est le même que le précédent, à ceci près que le taux ne peut excéder un maximum défini dans le contrat.
  • Le prêt à taux mixte (ou prêt à taux semi-fixe) : Il s’agit d’un crédit pour lequel le taux est fixe pendant les premières années, puis devient variable pour le reste de la durée de remboursement.

À noter : taux d’intérêt du prêt et TAEG (Taux Annuel Effectif Global) sont deux valeurs différentes. Le premier permet de calculer les intérêts prélevés par la banque en rémunération de l’emprunt. Le second indique le coût total du prêt, en incluant les intérêts mais également l’assurance emprunteur, la garantie et les frais annexes. Grâce au TAEG, vous pouvez comparer les offres reçues sans vous tromper.

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’un emprunt, consultez le guide du crédit immobilier mis à votre disposition sur le site de la Centrale de Financement.

De quoi dépend un taux d’intérêt fixe ?

Les banques étudient soigneusement votre dossier avant de finaliser leur offre. Le taux accordé dépend de plusieurs éléments.

L’indice de référence

La référence sur laquelle se basent les établissements de crédit est le taux des OAT à 10 ans. Ces Obligations Assimilables du Trésor ne sont autres que des emprunts effectués par l’État produisant un revenu annuel et remboursable à l’échéance.

Les banques partent de ce taux et lui appliquent une marge calculée selon le risque encouru.

La durée de remboursement

Le taux fixe proposé est d’autant plus élevé que la durée du prêt immobilier est importante. Dans certains cas, l’établissement prêteur ne récupère la totalité de ses fonds qu’après 20 ans, voire plus. Il augmente donc d’autant sa rémunération.

Le profil de l’emprunteur

Vous bénéficierez de conditions plus avantageuses si vous disposez d’un emploi stable et de revenus confortables. La banque considère également le montant de votre apport personnel, l’état de vos comptes et votre niveau d’endettement actuel.

La stratégie de l’établissement prêteur

Certaines banques peuvent se montrer plus conciliantes lorsqu’elles veulent augmenter leurs parts de marché. Les taux proposés dépendent également de la région dans laquelle vous vous trouvez. 

Cliquez ici pour consulter les taux fixes par région.

À savoir : la loi réglemente le prêt immobilier. Si les banques sont libres de fixer les conditions accordées, elles ne peuvent cependant dépasser le taux d’usure. Il s’agit d’une valeur légale, fixée par la Banque de France et représentant le TAEG maximal applicable à un prêt immobilier. Le taux d’usure varie en fonction de la durée de remboursement.

Les caractéristiques du prêt à taux fixe

Parmi tous les prêts amortissables, c’est sans doute le plus courant. Il permet de financer tout type de projet : achat immobilier, travaux ou investissement locatif.

Selon l’offre qui vous a été transmise, le crédit à taux fixe peut présenter diverses caractéristiques :

  • Garantie : il peut s’agir d’un cautionnement ou d’une hypothèque ;
  • Différé d’amortissement total ou partiel : vous ne commencez à rembourser le capital, voire les intérêts, qu’à une date ultérieure (cas d’un prêt immobilier contracté pour la construction d’une maison par exemple) ;
  • Lissage de prêt ou crédit à paliers de remboursement : cette option est intéressante si vous avez plusieurs prêts à rembourser. Votre mensualité augmente à mesure que certains crédits sont soldés ;
  • Échéances évolutives ou progressives : le montant des mensualités augmente avec le temps, selon un pourcentage annuel défini au début du prêt ;
  • Mensualités modulables : en cas de hausse de revenus ou de difficultés financières, vous pouvez ajuster le montant des remboursements mensuels en jouant sur la durée du prêt ;
  • Report d’échéances : si votre situation est ponctuellement dégradée, vous pouvez demander à reporter quelques échéances, moyennant le paiement d’intérêts supplémentaires ;
  • Remboursement anticipé : vous pouvez solder votre prêt avant le terme de la période prévue, à condition de verser quelques indemnités à la banque.

Pour connaître les options associées à votre crédit, consultez votre contrat. 

À noter : le courtier en prêts immobiliers ne se contente pas de négocier le meilleur taux d’intérêt. Il vous aide également à obtenir les conditions les plus favorables en fonction de votre projet et de votre profil personnel.

Les avantages d’un crédit à taux fixe 

Si le crédit à taux fixe est tant apprécié des emprunteurs, c’est qu’il leur offre quelques avantages non négligeables :

  • La sécurité : l’emprunteur connaît dès le départ le montant de ses mensualités, même dans le cas d’échéances progressives. Les variations des indices n’ont pas d’incidence sur les remboursements. Avec ce type de prêt, vous êtes à l’abri d’une éventuelle hausse des taux ;
  • L’anticipation : grâce au tableau d’amortissement, vous pouvez calculer votre budget mensuel au centime près ;
  • La facilité : c’est le prêt immobilier le plus facile à mettre en place par les établissements de crédit ;
  • La flexibilité : ses nombreuses options en font un prêt adaptable à votre situation sur le long terme.

Les inconvénients d’un emprunt à taux fixe

Bien sûr, le fait de bénéficier d’un taux fixe ne va pas sans certaines contreparties :

  • Les conditions initiales : pour un prêt immobilier de même durée, un taux fixe est plus élevé qu’un taux variable au début de la période de remboursement ; 
  • Le coût : si les taux diminuent de manière sensible au fil des années, l’emprunteur ne pourra pas en bénéficier. Il peut toutefois essayer de renégocier son prêt mais la banque n’est pas tenue d’accepter. Il peut alors faire racheter son crédit par un autre établissement mais cela implique un coût supplémentaire (frais de dossier, indemnités de remboursement anticipé), susceptible d’annuler le bénéfice potentiel.

Dans quels cas demander un taux fixe ?

En général, l’emprunt à taux fixe est intéressant pour les prêts immobiliers de longue durée puisqu’il est impossible de prévoir l’évolution du marché à si long terme.

Attention cependant : si les taux sont au plus haut au moment où vous sollicitez votre crédit, il est assez probable qu’ils diminuent rapidement. Dans ce cas, un prêt à taux variable (ou variable capé) est peut-être plus indiqué.

Certains contrats prévoient également la transformation d’un emprunt à taux révisable en crédit à taux fixe, sous certaines conditions. C’est également un point que vous pouvez négocier avant de signer le document.

Vous voulez l’assurance d’obtenir des modalités adaptées à votre profil ? Contactez la Centrale de Financement. Achat immobilier, travaux, mise en location, nous vous accompagnons dans toutes vos demandes de crédits.

Les simulateurs de lacentraledefinancement.fr

Besoin de réaliser des calculs pour votre prêt immobilier ? Nous mettons à votre disposition des calculettes simple à utiliser qui vous permettrons d’appréhender les données chiffrées de votre financement.

Simulation prêt immobilier

Notre simulateur pour tout comprendre sur le calcul du prêt immobilier

Capacité d’emprunt

Notre simulateur dédié au calcul de votre capacité d’emprunt en 1 minute seulement

Simulateur de mensualité

Notre simulateur dédié au calcul de mensualité de prêt en 1 minute seulement

Montant à emprunter

Définir le montant à emprunter pour financer votre projet.

La durée de votre prêt

Notre calculette pour connaître la durée de votre prêt immobilier

Simulateur tableau d’amortissement

Simulateur dédié au calcul de votre échéancier et au tableau d’amortissement du prêt immobilier.

Frais de notaire et d’hypothèque

Notre outil pour calculer les frais de notaire et d’hypothèque rapidement.

Simulation PTZ

Définir en quelques clics si vous êtes éligible au prêt à taux zéro