Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.7/5
sur 1436 avis clients sur Avis Vérifiés

La situation professionnelle est un critère essentiel pour les opérations de rachat de crédits. Les périodes de chômage peuvent donc être un frein pour les établissements prêteurs. Des arguments sont néanmoins à mettre un avant selon votre situation personnelle.

Le rachat de crédits, une solution quand on est au chômage

Lorsque l’emprunteur se retrouve au chômage, il fait souvent face à une baisse de revenus. Il se retrouve face à un besoin de rééquilibrer son budget face à ses revenus qui diminuent et ses charges qui restent identiques. Mais le chômage est, pour les établissements bancaires, une situation professionnelle risquée. Ils sont alors très réticents à une opération de rachat de crédits.

Néanmoins, le rachat de crédits est une solution idéale en regroupant sous une seule mensualité à taux fixe toutes les anciennes mensualités de crédits de l’emprunteur. Il consiste à rallonger la durée totale du prêt et à réduire le montant des mensualités maintenant regroupées sous une seule.

Quels arguments mettre en avant pour obtenir un rachat de crédits ?

La meilleure solution pour obtenir un regroupement de crédits lorsque l’on est au chômage est d’avoir un conjoint qui lui a un contrat à durée indéterminée. En effet, les indemnités de chômage étant considérées comme ponctuelles, elles ne sont pas prises en compte dans le calcul des revenus du ménage. Pour le rachat de crédits, les établissements prêteurs vont donc uniquement prendre en compte les revenus du conjoint dans leurs propositions.

Il peut être également intéressant de demander à son établissement bancaire des reports d’échéances le temps de se remettre sur pieds. Cette option n’est pas disponible dans tous les contrats, il est important de se renseigner auprès de sa banque.

Si vous êtes propriétaire, la dernière solution pour obtenir un rachat de crédits peut être l’hypothèque de votre résidence. Ainsi, l’établissement prêteur prend en garantie le bien, pour être couvert en cas de défaut de paiement.