Menu Fermer
La Centrale de Financement
4.7/5
sur 1577 avis clients sur Avis Vérifiés

Etude d’un dossier de prêt immobilier

Pour prendre la décision de prêter ou non de l’argent, les établissements bancaires regardent différents critères afin de minimiser leurs risques. L’étude du dossier de prêt immobilier est complète et approfondie.

La situation professionnelle des emprunteurs

La banque va étudier la pérennité et la nature des revenus. Même si un emprunteur décide d’allouer moins de 33% de ses revenus pour la mensualité d’un prêt immobilier, les établissements prêteurs vont se pencher sur la situation professionnelle de celui-ci.

La pérennité des revenus

Il s’agit pour la banque de s’assurer que l’emprunteur perçoit des revenus de façon régulière et que ces revenus seront reçus jusqu’à la fin du crédit pour un montant au minimum égal voir supérieur. Si l’emprunteur possède de l’ancienneté dans son entreprise, il s’agit également d’un gage de pérennité.

Cette pérennité des revenus peut être mesurée par l’analyse des bulletins de salaire et des derniers avis d’imposition.

Si les revenus ne sont pas réguliers, une moyenne mensuelle sera faite sur les revenus perçus.

La nature des revenus

L’étude de la nature des revenus est aussi importante. Les revenus de type aides de l’Etat peuvent être accordés pour une période définie et venir déséquilibrer les finances de l’emprunteur au moment de leur arrêt. A l’inverse, certaines rentes perçues régulièrement peuvent entrer dans le calcul des revenus de l’emprunteur.

Le revenu de l’emprunteur, ne comprend donc pas uniquement son salaire. Une pension alimentaire peut par exemple être prise en compte si elle est versée jusqu’à la fin du crédit. Le montant du revenu dépendra donc également de la durée du crédit immobilier.

Une fois les revenus stables établis, les charges récurrentes (les crédits en cours, les pensions versées, …) seront également inventoriées pour connaitre les ressources nettes de l’emprunteur.

Les autres critères pris en compte par les banques lors de l’étude d’un prêt immobilier

Les banques sont attentives à l’ensemble du projet et à l’ensemble des revenus du foyer, dans le but de diminuer au maximum le risque de non remboursement.

Le montant de l’apport personnel et l’épargne du ménage sont des signes de bonne gestion financière pour les banques. La qualité du projet est aussi prise en compte, un prix d’achat du bien trop excessif pourra rendre les banques réticentes.

Dans tous les cas, les banques ont pour obligation d’interroger le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). Les emprunteurs fichés se verront refuser leur financement pour éviter, par exemple, tout risque de surendettement.

A savoir : il est important d’être totalement transparent avec sa banque et de lui fournir tous les documents nécessaires afin de réaliser son projet dans les meilleures conditions.